Cogénération Gaz – Eneria en pleine activité avec 100 MW mis en service en 2016

Le contrat C13 propulse les ventes de centrales de cogénération gaz en 2016

En vue de bénéficier encore du contrat C13 pour les cogénérations entre 1 et 12 MW, les porteurs de projet ont dû déposer une demande de certificat ouvrant droit à une obligation d’achat avant fin mai 2016. Une sorte de ruée induite par la fin des anciens contrats C01 et qui se traduit depuis par un regain d’activité pour les fournisseurs de moteurs, dont Eneria, qui capte une majorité de ce marché.

Renforcer nos équipes pour soutenir la croissance

La contrainte sur la date limite de dépôts des demandes a fait que les exploitants ont déposés beaucoup de dossiers. Cela se traduit par une vague de projets à réaliser, ce qui nous conduit à renforcer nos équipes.

Cette année, nous mettrons prés de 100 MW en service au 1er novembre, et pour 2017 nous avons déjà 50MW de commandes fermes, avec l’objectif d’atteindre prés de 150MW.

Des projets « neufs » mais également des « remotorisations »

Pour Eneria, les projets sont essentiellement dans le neuf auxquels s’ajoutent des remotorisations. On retrouve les secteurs habituels :

  • Les serres, souvent pour installer un deuxième moteur
  • Les réseaux de chaleur
  • Le tertiaire
  • L’industrie

Par exemple, nous avons fourni des moteurs pour deux hôpitaux à Lyon (HCL) et une malterie à Strasbourg, avec Dalkia.

De nouvelles offres pour les cogénérations de moins d’1 MW

L’activité va se déployer jusqu’en 2018, d’autant plus que les délais de raccordement augmentent ainsi que leurs coûts, jusqu’à 400 à 600 k€ par site, quand Enedis estime qu’il faut renforcer le réseau.

Pour l’avenir, nous développons d’ores et déjà des offres pour les cogénérations de moins d’un mégawatt et les business plan associés.

Notre gamme habituelle de moteurs Caterpillar nous permet d’adresser des puissances supérieures à 500 kW et une nouvelle gamme sur la base de moteurs MAN, pour l’instant réservée au biogaz, sera adaptée pour les puissances inférieures à 500 kW.