Bouygues Travaux Publics choisit Eneria pour fournir l’énergie de son caissonnier

Eneria participe au projet d’écoquartier de Monaco

Dans le cadre de la conception et de la réalisation du nouvel écoquartier de l’Anse du Portier à Monaco, Eneria a fourni à l’entreprise Bouygues Travaux Publics une solution clef en main pour la génération d’énergie à bord d’un caissonnier ou dock flottant. Un projet conduit dans des délais serrés pour lequel les équipes d’Eneria ont su répondre tant aux spécifications techniques qu’aux lourdes contraintes environnementales.

Bouygues Travaux Publics, filiale de Bouygues Construction, s’est vu confier les travaux de l’infrastructure maritime qui servira de socle à l’extension en mer de la Principauté de Monaco. Cette infrastructure sera constituée d’un terrain plein, entouré d’une ceinture de protection composée de caissons en béton armé. Pour préfabriquer ces 18 caissons, l’entreprise a imaginé une solution unique en France et spécialement conçue pour le projet : une grande structure métallique flottante appelée « caissonnier ». « Long de 56 mètres, large de 50 mètres et haut de 27 mètres, le caissonnier est installé dans le Grand Port Maritime de Marseille et est utilisé pour la fabrication des caissons qui sont ensuite remorqués par voie maritime à Monaco », explique Geoffroy Broudy, Responsable de production, Bouygues Travaux Publics.

Afin d’apporter au caissonnier une autonomie totale et lui permettre de se positionner sur n’importe quel site sans avoir à recourir à une source d’énergie terrestre, Eneria a proposé à Bouygues Travaux Publics une solution de production d’énergie embarquée permettant l’indépendance du caissonnier et de ses équipements en termes d’alimentation électrique :

  • 2 générateurs de 400V/ 830 kW entrainés par 2 moteurs C32 type Acert
  • 1 générateur de 400V/ 235 kW entraîné par 1 moteur C9.3 pour la production secours d’énergie.

Savoir jouer l’interface avec toutes les parties prenantes

« Dans la phase d’approche, Eneria a répondu à l’ensemble de nos spécifications techniques, mais aussi aux contraintes imposées par la zone d’implantation et de travail du caissonnier sur le Grand Port Maritime », précise Jean-Louis Bré, Référent technique du Bureau technique D2M. L’équipe projet Eneria a participé à la réalisation de l’ingénierie du local accueillant les groupes électrogènes et à leur intégration (calculs de structure, etc.), à l’ingénierie des réseaux de fluides (fuel, réfrigération, huile, air d’échappement et lutte contre l’incendie) et aux spécifications des équipements qui y sont rattachés, à la réalisation des interfaces électriques et d’automatisme avec les réseaux bord et à la réalisation de l’ensemble complet et conteneurisé du groupe électrogène de secours. « Durant les phases de choix des générateurs et de construction du caissonnier, Eneria nous a accompagné avec disponibilité et détermination, malgré des délais très courts. Plusieurs déplacements ont été organisés sur le chantier polonais responsable de la construction du caissonnier, pour valider la conformité des installations », ajoute Geoffroy Broudy.

Un savoir-faire dans le respect des normes environnementales

Eneria a aussi su s’adapter à de lourdes contraintes environnementales. Le caissonnier devait répondre à la fois aux normes environnementales marines sur les niveaux d’émergence du bruit des installations ainsi qu’aux normes ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement) imposant des valeurs limites d’émission en polluants (SO2, CO2, CO, NOx, poussières, formaldéhyde).

« Au-delà d’une expertise reconnue dans le domaine de l’énergie en matière de fourniture de groupes électrogènes de qualité, la force d’Eneria réside aussi dans son réseau international. Compte tenu de l’organisation de notre projet, le dossier a ainsi été suivi par Eneria en France, mais aussi par Eneria Pologne. Nous avons aussi apprécié de pouvoir valider les opérations de commissioning des générateurs sur le banc d’essai de Montlhéry (91) », conclut Jean-Louis Bré.